L’apprentissage n’est pas un plan B

Suite au grand débat organisé par Léman Bleu le mardi 27 mars, j’ai pu constater que la formation, et plus particulièrement l’apprentissage, est au cœur des préoccupations. En effet, l’épanouissement des jeunes dans la voie qui les conduira à la vie professionnelle est important, si on ne veut pas laisser des personnes sur le côté de la route.

Aujourd’hui, près de 2 jeunes sur 10 ne suivent aucune formation. Ces derniers ont 4 fois plus de chance de se retrouver au chômage. Parallèlement, un trop grand nombre choisit la voie universitaire, par pression familiale et sociale, sans réelle conviction dans ce choix, et peine ensuite à trouver des métiers leur convenant. A Genève, nous avons une proportion d’étudiants ayant suivi un apprentissage bien inférieure au reste de la Suisse.

Les raisons de cette différence entre les cantons sont nombreuses : manque de reconnaissance de l’apprentissage, mauvaise information sur les orientations possibles, incapacité des entreprises à accueillir les jeunes en formation. Cette dernière problématique est importante. En effet, les conditions pour engager des apprentis sont très contraignantes, et les petites sociétés n’arrivent pas à pallier aux trop nombreuses requêtes administratives.

Il est important d’encourager les entreprises qui soutiennent l’apprentissage, notamment en leur offrant plus de souplesse dans la gestion de ces formations, et faciliter les démarches administratives, afin d’inciter ainsi de nouveaux acteurs économiques. Consentir également à des efforts marketing pour casser les fausses images que la société a fait de l’apprentissage.

A Genève, ce sont les PME qui forment le plus d’apprentis, ce sont donc elles qui doivent être le plus soutenues. Les mentalités, surtout, doivent encore évoluer. L’apprentissage n’est pas un plan B et la voie universitaire n’est pas la voie royale.

A l’ère du digital, la créativité et l’intelligence sociales seront des compétences d’avenir. Cela ouvre le champ des possibles.  

Le chemin est encore long et doit être notre objectif à tous, nous Genevois.     

 

Commentaires

  • Bien évidemment vous avez opté pour un apprentissage dans votre cursus professionnel ?

Les commentaires sont fermés.